Doc - Parc Kirindy Mitea - Voyage Madagascar  

© 2017 dmnqdumas@gmail.com

Documentation Parcs Nationaux de Madagascar

Le Parc National Kirindy Mitea

 

Le Parc National de Kirindy Mitea s’étend sur le Menabe, dans le Sud et côtoie la mer, par le canal de Mozambique. Le parc est une transition entre la biodiversité de l'Ouest et du Sud. Kirindy Mitea doit sa renommée à la qualité de sa faune : la plupart de ses animaux sont uniques, plusieurs espèces atteignant un taux d’endémicité de 100%.

 

Le Parc National Kirindy Mitea, 72.200 ha, est situé sur le bord du Canal de Mozambique, dans le Menabe, magnifique pays des Sakalava. C’est un refuge d’espèces endémiques nationales, régionales et même locales. Charnière entre le Sud et l’Ouest, il représente un éventail d’écosystèmes très variés. Forêts denses sèches et fourrés épineux, baies, plages, dunes côtières et îlots dessinent un panorama exotique.

 

La faune
On trouve au cœur de Kirindy Mitea 11 espèces de mammifères, dont 10 sont endémiques ; 47 espèces d’oiseaux dont 33 endémiques, et 23 reptiles tous endémiques de Kirindy Mitea.

Le meilleur de la faune de Kirindy Mitea
1. Le Sifaka ou Propithecus verreauxi. Ce lémurien vit dans la forêt dense sèche et les fourrés épineux. On l’aperçoit entre 7 et 9h du matin.
2. Le Boenga ou Lepilemur ruficaudatus. Lémurien endémique, il a une fourrure rousse sombre. C’est un nocturne des forêts denses sèches et des fourrés épineux. On le voit à partir de 18h. On le trouve souvent par paire
3. Le Tanta, Phaner pallescens, est un lémurien gris roux. Une bande noire traverse son dos et deux bandes noires soulignent le dessus de ses yeux. Sa queue et ses pattes sont sombres. Ce nocturne vit dans la forêt dense sèche et les fourrés épineux. On le voit à partir de 18 heures.
4. Le flamant rose, Phoenicopterus ruber, et flamant nain, Phoeniconiais minor sont deux oiseaux d’eau migrateurs qui vivent sur les lacs Ambondro et Sirave.
5. La Sarcelle de Bernier, Anas bernieri, est aussi un oiseau endémique des lacs Ambondro et Sirave. Elle est classée en danger (EN) selon l’IUCN en 2008.
6. L’ Alcedo vintsioides ou Vintsy est un oiseau d’eau endémique de Madagascar.
7. Le Tylas Tylas eduardi, une espèce typique de l’Est de Madagascar, plus précisément de la forêt pluviale a été observée à Kirindy et elle est très commune dans cette forêt sèche et caducifoliée de l’Ouest de Madagascar.

 

La flore
L’écosystème charnière du Kirindy Mitea a aussi créé une variété de flore assez particulière. 185 espèces végétales différentes ont été enregistrées dans cette aire protégée.

Le meilleur de la flore du Kirindy Mitea
1. Le Baobab, Adansonia grandidieri. Arbre gigantesque pouvant atteindre 40m de haut. Son écorce permet de confectionner des cordes et des toitures.
2. Le Givotia madagascariensis, qui fournit du bois pour la construction de pirogues.
3. L’Albizzia greveana qui donne des planches pour la confection de goélettes et de cercueils.
4. Le Colvillera racemosa, proche parent du flamboyant. Cet arbre est une explosion de couleurs chatoyantes.
5. L’Uncarina stellulifera ou farehitsa. C’est un arbre assez curieux. Ses fruits sont pourvus de longs prolongements rigides avec des crochets aigus. Ils collent à la main, les crochets s’accrochent aux doigts. Les villageois les utilisent comme pièges à rats.

 

L’histoire d’un parc
Le Parc National Kirindy Mitea a été créé en 1997. Plusieurs légendes parlent de ce parc. Ainsi, les anciens aiment raconter le mythe du « songomby », un animal moitié cheval, moitié zébu qui aurait vécu dans les forêts du Kirindy Mite, ou la légende du « Hako » un homme sauvage à Mahaboboka, ou bien du  « Behisatsy »  un homme monstrueux qui aurait vécu dans la mangrove d’Antanimanimbo. C’est dans ces forêts du Kirindy Mitea qu’est né le mythe d’un hercule Malgache. La légende raconte qu’il aurait arraché un Nato, un arbre de 20 m de haut pour prouver sa force. Le tronc et les racines de ce Nato se trouvent encore à Manahy.  Les Sakalava vivent aux environs du parc, depuis toujours. Ils vivent de la culture sur brûlis et de l’élevage. Les projets de conservation du Kirindy Mitea leur ont profité. 4.500 personnes de Belo sur Mer ont aujourd’hui de l’eau potable. Leurs villages ont des écoles et un barrage a été construit pour irriguer les plantations. Des activités génératrices de revenus comme l’apiculture, la culture maraîchère, la culture d’arachides, de pois du cap et d’ignames, ont été créées pour réduire la dépendance de la population aux ressources naturelles du parc.

Un parc passerelle
Kirindy Mitea fait partie des aires protégées « passerelles ». Le parc, en bord de mer, fait la transition entre l'écosystème de l'Ouest et du Sud. À l’Ouest s’étend la forêt dense sèche, typique du Menabe. Elle se prolonge par la formation en transition, un fourré épineux à Didiereaceae ou à Euphorbiaceae et une forêt dense sèche où vivent des Lemur catta et autres espèces spécifiques du Sud. La zone côtière du parc est une suite de baies, de plages, de mangroves, de dunes, d’îlots et de tannes, sols saturés en sel à surface poudreuse appelée « sirasira ».

Un lac d’eau saumâtre accueille  des oiseaux aquatiques comme les flamants roses et  les canards de Bernier. Ce lac est plus étendu en saison de pluie, de novembre à mars. Les précipitations annuelles sont évaluées de 575 à 1330mm et les grosses pluies sont attendues en janvier. Il fait très chaud dans le Kirindy Mitea : la température oscille entre 25°C et 31,4°C.

 

Un foyer d’endémisme
En faisant le lien entre le Sud et l’Ouest, le parc a contribué à créer une biodiversité très particulière : Kirindy Mitea est un foyer d’endémisme. 100% de ses reptiles et de ses amphibiens, 91% de ses mammifères, 70,21%, de ses oiseaux sont endémiques. Sur les 185 espèces de flore identifiées, le taux d'endémicité est de 70%. Par contre, le nombre d’espèces est moindre en comparaison avec les forêts de l’Est.

 

POUR VENIR A MADAGASCAR

Les circuits et séjours présentés sur ce site sont  gérés par différentes agences réceptives ou/et prestataires officiant sur la Grande Ile depuis de nombreuses années.

Elles/ils sont sélectionnés en fonction de leur connaissance de la partie de l'ile ou se déroule votre circuit ainsi qu'en fonction de leur particularité.

Ce sont également elles et eux qui gèrent la partie facturation de votre circuit.

 

voyage-madagascar.net est le site-catalogue d'un consulatnt en tourisme à Madagascar relayé sur le terrain par des équipe Franco-Malgache réceptifs de plusieurs agences de voyage françaises. Vous trouverez sur ce site, une page de contact pour recevoir des informations sur le voyage, les infos pratiques, les différents circuits classiques (Découvertes malgaches, nature malagasy, hautes terres aux sables blancs, les pangalanes, la grande boucle du sud, Tsingy et Baobabs), les circuits randonnées (La route du sud, mada du nord au sud, de Diégo à Nosy Be, Antalaha cap Massoala Tana, Zafimaniry Andringitra Vezo, et Tana Fort Dauphin), Grandes randonnées (des orchidées aux jacinthes d’eau, des orchidées aux Aloès et au pays des pierres), Treks (combiné Zafimaniry Betsiléo Tanala, Ibity Isalo Makay Vezo, Ankaratra Mont Ibity Pic Boby Makay Vezo et Tsiribihina Tsingy Baobabs Makay Vezo), des circuits VTT, des circuits Eau Vive et Cabotage, Circuits Quad, circuits à thème, camp Vezo, circuits Accessibles, circuits croisières, séjours solidaires, birdwatching, des circuits à la carte, les conditions générales ainsi que des liens partenaires.